Les aventures d'un geek français perdu au milieu de nerds indiens

Articles tagués “Air France

Fin de la (première) partie

Voilà, c’est déjà la fin de la (première) partie… J’ai l’impression que ça fait en même temps 3 ans que je suis là et, d’un autre côté, 3 jours. Le temps est complètement distordu. Je ressens déjà le froid me parcourir le dos, dès la sortie de l’avion, dans le corridor pour rejoindre l’aéroport. Le retour en Europe annonce la fin de l’été, les joies de revoir tout le monde et, bien sûr, la nourriture française, qui paraît tant raffinée/pas épicée vue d’ici. Mais, après quelques shoot de fromage, vin ou de pain, l’Inde va commencer à me manquer, petit à petit, et des choses vont se rappeler à moi très vite : le chaos perpétuel de Delhi, la façon dont on peut parler à n’importe qui dans la rue, batailler et utiliser mes talents de négociateur avec les rickshaws :

« Okhla Phase 1 please.

– Sisty rupees.

– What ?! Ok, two thousand and we go.

(perdu) – Nei, Nei, sisty rupees.

– Fourty?

– Ok, ok, ok, ok… »

Merci à vous de m’avoir suivi dans mes délires sous-continentaux jusque là, l’aventure indienne et ce blog reviennent très vite.

Je prends le vol AF 225 pour Paris avec une arrivée à 6:30am lundi. Donc à bientôt, en vrai.


AF 226 to Delhi – Indira Gandhi

Je suis donc parti le 14 juillet dernier à bord d’un A330-200 d’Air France. En arrivant à CDG, récemment évalué comme le pire aéroport du monde, une surprise m’attendait au comptoir d’enregistrement :

« Mr. Bardavid, vous êtes en business.
– Haaa, la bonne blague!
– Non je vous assure, regardez vous-même »
Là dessus il me tend ma carte d’embarquement et je vois le siège 06K. Tout excité, je lui demande ce qui me vaut tant d’honneurs de la part de la compagnie : « Vous voyagez souvent, grâce à votre stock de miles vous avez été surclassé ». Parfait!
Tout de suite, ça a été moins difficile de quitter Paris!

J’ai passé un vol très agréable de 10h sur un siège comme ça. Le « businessclassman » assis à côté de moi était un français dont l’activité était assez obscure, il possédait des boites de : consulting, d’effets spéciaux pour Bollywood et d’autres trucs chiants (bois/construction et nourriture).
J’ai bien évidemment eu droit au champagne à volonté, qui m’a bien aidé à dormir, du foie gras, ainsi qu’un menu assez alléchant dont voici les détails :

Arrivée de nuit à l’aéroport Indira Gandhi, 1h d’attente de rigueur pour les formalités douanières. Oui les indiens sont très tatillon dès que ça touche à l’administratif, au bureaux, aux papiers officiels. Mais ça, on va y revenir, notamment lors de mon aventure au FRRO. Après le douanier zêlé, un chauffeur tout barbu de Shanti Travel m’attendait avec un panneau sur lequel était écrit « Rodian Bardajid ». Sachant que pendant tout ce temps là, j’étais passé du 15°C climatisé de l’avion au 38°C humide de Delhi. On est ensuite parti vers GK1, le quartier où se situe l’appart de la boîte dans lequel j’ai résidé les cinq premiers jours.